Moalboal

Moalboal

Nouvelle destination, nouveau site de plongée, et pas que ! Moalboal, appelé aussi Panagsama beach, n’a plus rien d’une plage !

De nombreux typhons ont emporté le sable et des centres hôtelier se sont installés au ras de la mer, ce qui fait qu’une petite balade en bord de mer les pieds dans l’eau n’est pas envisageable. En contrepartie, de très nombreux restaurants permettent de magnifiques points de vue !

Vue d'un restaurant sur Pescador Island

Vue d’un restaurant sur Pescador Island

A notre arrivée comme souvent, le programme est identique : recherche de logement, recherche de centre de plongée et découverte des lieux ! Nico a repéré une rando de « ouf » à faire pour le lendemain, qui traverse quasiment l’île de Cébu d’Ouest en Est. Ce qui me laisse du temps pour aller faire une première plongée à Pescador Island. Cette île est un peu comme Gato Island à Malapascua : un petit caillou non habité au large des côtes. Lors de cette plongée les courants étaient assez forts ; nous étions alors entrainés le long de la roche sans vraiment laisser le temps d’observer la faune. Nous avons pu apercevoir un énorme banc de sardine, qui fait la particularité des lieux.

L’après midi, je pars faire un peu de snorkeling, au vue du bon plan sur un spot à observer par un gars sur le bateau. Je croise énormément de petites méduses, et tout à coup je vois un énorme truc vert bouger à 20m de moi : un tortue ! A part cette découverte, j’ai vu aussi beaucoup de déchets plastiques et verres…

Le lendemain, nous partons vers White Beach, à 8km de l’endroit où nous sommes. Il s’agit bien là d’une vraie plage avec du sable blanc et une eau bleue ! Une vraie journée repos et détente après tous ces jours dans les transports.

Le jour suivant, direction Kawasan Falls, à 20km au sud de Moalboal, nous quittons un peu la mer pour aller dans les terres. Nous longeons une rivière pendant une vingtaine de minutes avant d’arriver à la première cascade. L’eau est d’un bleu époustouflant !

La seconde cascade

La seconde cascade

Bien fraîche pour la baignade, nous continuons notre chemin. Tout le long, il y a de nombreuses chutes d’eau, plus ou moins grandes, plus ou moins peuplées et toujours aussi belles. Nous arrivons jusqu’à la troisième et dernière cascade sans difficultés. Lors de la descente, on s’arrête plus longtemps à la cascade intermédiaire qui s’avère plus calme, mais toujours aussi froide ! Avec les températures extérieures, cela rafraîchi, mais saisi aussi très vite sans bouger !

Qu’est-ce que se passe ensuite le 3 mai ? Programme spécial pour cette journée particulière ! Nous partons au milieu des poissons tropicaux le matin, et à notre retour, Nico avait déjà prévu le gateau avec les bougies ! On passe un peu de temps au centre de plongée, puis il était temps de se diriger vers le spa voisin pour aller profiter d’un bon massage aux pierres chaudes. La journée se déroulant à vitesse éclair, il était déjà l’heure de l’apéro et du dîner ! De bons moments relaxant pour cette journée mémorable !

Il est pourtant déjà temps de remettre les voiles. L’avion de Nico est le 5 mai au matin, donc il faut se rapprocher de l’aéroport. Nous prenons le bus de retour pour Cebu-ville, avec l’idée d’aller sur Mactan Island, juste à côté, réputée à nouveau pour sa plongée ! Décidément, les Philippines sont un paradis des plongeurs. Il a été très difficile de trouver un logement à Mactan Island, les prix étaient vraiment exorbitants, donc nous sommes allés juste avant le pont de l’île pour trouver un hôtel. On prend un taxi pour nous emmener à un centre de plongée que j’ai repéré, mais déjà l’île paraît très sale… De nombreux centres hôteliers et de plongées ne sont réservés qu’aux coréens. Cela ne m’étonne guère à l’avoir déjà vu aupravant, mais a le don de mettre Nico en colère… Et la recherche d’un bout de plage pour se baigner s’est avérée difficile et sans résultat… Nous décidons donc de partir de cet endroit, plein de déception. J’avais prévu de rester 2-3 jours de plus sur cette île, jusqu’à mon vol le 7 mai, mais il était temps d’organiser un nouveau plan !

Je regarde les prix des vols le soir même pour me permettre de revenir à Manille le 7 mai dans la journée, et tombe sur des tarifs intéressants provenant de Tagbilaran, sur l’île de Bohol. L’avantage de Cébu-ville, et peut être le seul, est que le port dessert vers toutes les directions des îles des Philippines, et il est clair que je préfère dépenser un peu d’argent dans un trajet en ferry, puis un autre pour le retour en avion, que de rester aux alentours de Mactan Island !

Le 5 mai au matin, Nico monte dans un taxi vers l’aéroport pour rentrer en métropole, quand du coup, j’en prends un pour aller au port prendre un ferry dans la direction de Tagbilaran, et plus précisément ensuite à Panglao Island, qui, une fois n’est pas coutume, correspond encore à un bon spot de plongée !

Aventures à suivre pour les derniers jours aux Philippines !

Des bisous

Photos à Moal Boal aux Philippines

 

1 commentaire
  1. que de souvenirs tu vas rapporter. les photos sont toujours aussi magnifiques.
    bientôt la suie.
    bisous