Malapascua Island

Malapascua Island

Au Nord de Cebu, sur l’île Malapascua se trouvent des richesses sous-marines et une faune à découvrir.

Arrivés dans l’après-midi du vendredi 26 avril, nous planifions déjà la journée du lendemain. Il existe 2 célèbres requins à aller voir au large de l’île : le requin marteau (Hammerhead shark) et le requin renard (Thresher shark). Pour les voir, il faut généralement se lever très tôt, avant même le lever du soleil, et le premier spot de plongée étant un peu loin, cela nous fait partir à 4h45 du matin !

Le premier que nous cherchons est le « marteau ». Nous voilà perdu dans une eau à 25-30 mètres d’un bleu éclatant, entourés de nombreuses méduses. Heureusement, ces dernières ne sont pas les dangereuses et malheureusement, ceci a été la seule chose aperçue lors de cette plongée. La chance n’a pas été parmi nous…

Nous partons sur le spot suivant pour aller voir le « renard ».  J’avais rencontré des australiens, ayant plongés pour la même raison à Malapascua, déçus de voir de nombreux plongeurs sur ce site sans en apercevoir un aileron… Ainsi que d’autres histoires, révélant qu’à chaque fois, ils ont vu ce requin. Suspens… En allant à plus de 30m de profondeur, j’ai pu voir de près des requins de récifs à pointe blanche, mais il n’a bien s’agit que de ce requin ! Pas le moindre requin-renard à l’horizon, et donc la deuxième quête si matinale sans succès également… Ceci est bien le jeu de la nature et il est important que ça le reste.

L’après-midi, nous décidons de faire un tour de l’île, qui est sublimée par des plages de sable blanc toujours plus belles les unes que les autres.

Le lendemain matin, nous repartons pour faire des plongées sur Gato Island. Un petit bout de caillou non habité, qui regorge de vie sous-marine. Ce matin même, Nicolas a voulu retenter l’expérience de la recherche des requins-renard. Toujours bredouille pour cet animal, mais il a pu passer un peu de temps avec des raies manta. La première plongée sur Gato Island était très peuplée de plongeurs et très riche en découverte, dont mes premiers hippocampes ! Depuis le temps que je les cherchais et que tous les divemasters (maîtres de plongée) me les vendaient : ça y est ! La seconde plongée était tout aussi belle, avec dès la mise à l’eau, l’enthousiasme d’admirer 5 ou 6 requins de récifs à pointe blanche de très près.

Portrait d'un requin de récif

Portrait d’un requin de récif

Dès le retour sur la terre ferme après ce beau début de journée, nous reprenons la route vers Cebu-ville, pour aller ensuite à Moal Boal, beaucoup plus vers le Sud-Ouest, où se trouve un autre spot très réputé pour la plongée.

Nous arrivons pile à temps pour l’heure du ferry allant à Maya, d’où on arrivait 3 jours plus tôt. Mais comme souvent, il faut que le bateau soit plein pour qu’il parte… Nous voilà à nouveau, après 1 heure d’attente, à payer plus pour faire partir le bateau de pêche/plongée vers l’île de Cebu. De Maya, on monte dans un bus pour rejoindre la ville de Cebu, soit plus de 4 heures de transport dans un confort toujours aussi spartiate. Trop crevés pour continuer plus loin, on s’arrête où le bus s’arrête dans la ville, et on se trouve un logement pour la nuit. Il me semble bien que jusqu’à maintenant, je n’ai jamais dormi dans un endroit aussi glauque et crade… J’étais bien contente de ne pas rentrer là-dedans toute seule !

Dès le petit matin, on s’empresse de quitter cette insalubrité pour remonter dans un autre bus, cette fois-ci dans la direction de Moal Boal, petite ville sur la côte Sud-Ouest de Cebu pour environ 3 heures de route.

Aventures à suivre !

Des bisous

Photos à Malapascua Island aux Philippines