La suite à Jemeluk, et ça sent la fin…

La suite à Jemeluk, et ça sent la fin…

Après ces deux merveilleuses visites subaquatiques, la seule envie était de pouvoir y retourner, et pourtant…

Une angine commençait à pointer le bout de son nez, et s’est transformée le lundi matin par un rhume et de la fièvre… Donc plus question de plonger dans ces conditions, je ne vais pas risquer un barotraumatisme… Quand je suis allée annuler les plongées du mardi, j’ai croisé Sam, un autre gars du groupe de plongée sur le Liberty, qui avait les mêmes symptômes… peut être est-ce lié aux bouteilles du centre, ou un coup de vent à prendre les scooters en t-shirt tout le temps…

Il est temps pour moi de trouver du repos. C’est quand même dommage d’être malade sur une île si paradisiaque avec un 28°C à peu près constant !

Le lendemain, c’est le dernier jour de Nicolas sur l’île avant le retour en France. On part faire du snorkeling sur la plage en face de notre hébergement. Avec ma fièvre, c’était le seul endroit où j’étais bien : dans l’eau. On a dû y rester une heure et demie à voir des poissons aussi merveilleux les uns que les autres ! 5 ou 6 poissons chauve-souris m’ont suivi pendant un long moment en étant parfois à 2cm de moi ; je tournais la tête j’en avais toujours un sous les yeux ! Sans compter, le poisson trompette, le poisson coffre, les poissons anges différents à chaque fois, … un super moment de snorkeling !

Snorkeling dans la baie de Jemeluk

Snorkeling dans la baie de Jemeluk

Puis Nicolas a pris son taxi pour aller à l’aéroport, et moi une autre route pour un nouvel hébergement moins cher toute seule. Ces 10 jours avec lui ont été tellement intenses et extraordinaires que ça faisait vraiment bizarre de se retrouver seule à nouveau…

Vue de la nouvelle chambre sur la Mer de Bali

Vue de la nouvelle chambre sur la Mer de Bali

Vue de la chambre sur la Mer de Bali avec les pêcheurs après le lever du soleil

Vue de la chambre sur la Mer de Bali avec les pêcheurs après le lever du soleil

Le soir, de retour de mon dîner j’ai eu la surprise d’avoir un invité : un Gecko Tokay, l’un des plus grands spécimens dans la famille des geckos. Il est magnifique, et pour moi, j’ai l’avantage d’avoir un mangeur d’insectes nuisibles dans les parages !

Gecko Tokay

Gecko Tokay

Mercredi 20 juin, à la veille de mon départ, je loue un scooter pour retourner à l’épave du bateau de pêche japonais. La visibilité est souvent meilleure le matin, donc autant retenter ! Quand j’ai vu du monde à l’eau, j’étais déjà rassurée, et je les ai rejoins. Quelle frustration de n’avoir que ses poumons pour respirer, les allers-retours à la surface sont si fréquents ! Cette fois avec mon appareil photo, je prends quelques clichés de cette autre épave pleine de vie !

Puis, je repars vers le spot où nous étions la veille pour aller retrouver mes nouveaux potes les poissons chauve-souris ! Je les ai retrouvés en moins de 5 minutes, et ils ont continué de rester tout près de moi durant toute ma session dans l’eau ! Je n’ai pas vu le temps passer dans l’eau !

Je profite d’avoir le scooter pour aller me balader un peu et revoir le coucher de soleil sur la Mer de Bali !

Coucher de soleil sur la Mer de Bali

Coucher de soleil sur la Mer de Bali

Et voici le dernier jour sur l’île… Déjà ?! Trois semaines se sont écoulées et j’ai vu tellement de magnifiques choses ici, et rencontrée tellement de personnes ! Que faire en cette dernière journée à Jemeluk ? Et bien… du snorkeling, bien sûr !

Je vais dans la baie de Jemeluk à nouveau, même si c’est toujours le même spot, il est tellement grand qu’il y a toujours des endroits à découvrir ! Je passe 2 heures dans l’eau, et j’en profite à nouveau pour nager un peu. C’est tellement agréable de nager le crawl en voyant des coraux et des poissons ! En sortant de l’eau, une femme me propose un massage, donc autant en profiter ; et Wayan m’a fait le meilleur massage balinais depuis mon arrivée !

Retour à mon logement, et le temps d’écrire cet article et de refermer le sac, en espérant qu’il fasse moins de 20kg, et il sera temps de retrouver mon chauffeur pour aller à l’aéroport de Bali… Ce n’est pas que je n’ai pas envie de retrouver mes amis à Perth en Australie, mais plutôt que je n’ai pas envie de quitter cet endroit si merveilleux. J’y ai crée des souvenirs impérissables et une envie de revenir sans ambigüité !

A très bientôt lors d’un bref retour austral…

Des bisous

Photos de snorkeling à Jemeluk

Vidéos de snorkeling à Jemeluk





2 commentaires
  1. bravo pour ces vidéos. on s’y croit vraiment sans avoir l’appréhension d’être sous l’eau !!!!

  2. excellente escapade balinaise qui donne bien envie !!