Et le retour… ou plutôt, un retour !

Et le retour… ou plutôt, un retour !

Que de retard dans l’écriture du blog…

Retour à Perth le matin, très tôt après un vol au départ de Denpasar à 3h du mat’ ; si je peux éviter à l’avenir, ça serait sans hésiter !

L’attente a été si longue à l’aéroport cette nuit là, comme interminable, et pourtant, j’ai bien fini par prendre mon avion de Denpasar à Perth !

Sans compter mon choc thermique d’un passage de 28°C à 7°C à l’arrivée à Perth, j’étais un peu déboussolée. La nuit sans sommeil n’a pas aidée, mais je me pensais à comparer l’incomparable entre le modèle australien et le balinais. Autant dire que je me suis pris une claque, et ce retour austral a été bien difficile pour moi…

J’ai eu la chance de pouvoir revoir des amis encore à Perth. J’étais hébergée chez Tim à Fremantle et j’ai pu revoir Jan, qui hébergeait Max. Je passais donc ces quelques jours à Perth en de bonne compagnie, et en plus principalement à Fremantle, que je préfère largement à Perth.

Le temps pour moi de faire les quelques démarches administratives restantes, puis je reprenais déjà un vol pour aller à Sydney, destination de mon vol retour vers la France.

Ce vol déroulé bien plus aisément que le précédent, pourtant de nuit également, j’arrive chez les couch surfeurs qui m’avaient hébergé à mon arrivée à Sydney l’année précédente ! La seule différence était qu’ils avaient déménagé, et ça fait toujours plaisir de revoir des personnes que j’ai croisé auparavant !

J’avais uniquement une journée à Sydney, donc après avoir déposé mon gros sac, je suis allée au quartier des Rocks retrouver Stéphanie (mon hôtesse couch surfeuse) pour le déjeuner, puis j’ai erré dans les rues du CBD, au gré des souvenirs des différents quartiers que j’avais visités un an avant.

Le jeudi 27 juin 2012 est l’empreinte de mon dernier jour en terre australe, enfin… pour ce visa. Le temps d’arriver à l’aéroport pour toutes les formalités d’avant vol, et il est déjà 14h50, l’heure du décollage. C’est parti pour 14h de vol entre Sydney et Abu Dhabi, et je fais déjà la connaissance de mon voisin Benjamin, un Australien/Russe qui repart voir sa famille, ou dépenser ses dollars, je ne suis pas bien sûr ! Un petit sommeil et je prends ma correspondance pour Paris. Et là, je sens déjà que la France se rapproche à grands pas… Quelle agression auditive que d’entendre tant de personnes se plaindre du retard de l’avion… Pourtant que de 30 minutes…, et déjà je me souviens !

Arrivée à Paris le 28 juin 2012, donc ça date déjà à l’heure de l’écriture de cet article ! Suite des aventures en « terra  cognita » avec toutes ses retrouvailles.

Des bisous fidèles lecteurs, et très bientôt un nouveau design pour le site, tout frais tout neuf !!