Tour de l’île en voiture

Tour de l'île en voiture

L’île de la Réunion avec sa superficie de 2512 km², bien qu’agrandie régulièrement par les éruptions du Piton de la Fournaise, a une circonférence d’environ 200km. Une route en fait tout le tour, donc autant en profiter pour voir la richesse des paysages aux quatre coins de l’île !

Départ dans le sens des aiguilles d’une montre pour commencer par passer par Saint Denis. Cela a pour seul objectif de ne pas se retrouver dans les bouchons le soir si je finis le tour dans l’autre sens ! Malgré cette prévision, j’ai quand même été prise dans les embouteillages de « Sin-Dni », puis j’ai continué ma route jusqu’à Bras-Panon, où une vanilleraie paraissait intéressante dans le guide du Routard. Le changement de végétation est vraiment impressionnant, et la route pour aller jusqu’à Bras-Panon passait par les champs de canne à sucre. Cela change bien de nos champs de blé ou de tournesol en métropole ! Faute d’un nombre suffisant de touristes pour visiter la vanilleraie, elle n’a pas eu lieu. Il fallait attendre le début d’après midi pour avoir la suivante, donc tant pis !

Je continue ma route jusqu’à Sainte Anne, où sa célèbre église domine la ville. Dans le film de François Truffaut, La Sirène du Mississippi en 1968, la cérémonie de mariage avec Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve se déroule dans cette église.

Je m’arrête ensuite à l’anse des cascade après Sainte Rose. Une forêt de palmistes entourée de pitons couverts de végétation d’où coulent de hautes cascades. Pas loin, une anse où les barques de pêcheurs sont bercées par la mer. Endroit idéal pour un pique-nique, encore faut-il l’avoir prévu !

Anse des cascades

Anse des cascades

Le Piton de la Fournaise est tout proche sous les nuages, et j’aperçois les coulées le laves des années successives. Entre la vue du bleu de l’océan indien et le noir de la roche volcanique, le contraste est époustouflant. Tel que je peux le retrouver à Cap Méchant, un peu plus loin sur la route après Saint Philippe. Cap Méchant est célèbre aussi par une personne toute particulière, où je vous laisser aller voir sur les moteurs de recherches de vidéos, tels que YouTube ou DailyMotion à « la folle du Cap Méchant » ou « Le diable 974 » ! Elle est connue à l’international maintenant !

Coulée de lave et Océan Indien

Coulée de lave et Océan Indien

Sur ma route, je m’arrête au Jardin des parfums et des épices. Et cette fois aussi, pile avant le début de la visite guidée. D’ailleurs visiter ce jardin sans le guide serait passer à côté de quelque chose, car il n’y a aucune indication dans le jardin, et la visite est incontournable pour qui veut connaître l’île de La Réunion. Au milieu de la forêt de Mare Longue, juste après Saint Philippe, le jardin de 3 hectares se situe sur une coulée volcanique veille de 800 ans, sur laquelle une flore indigène a laissé des empreintes à jamais figée dans la lave. Le guide connaît son sujet sur le bout des doigts et en fait une animation hors du commun. Une des choses essentielles que j’en retiens est que l’épice Curcuma, à raison de pas plus de 1g par jour, pourrait exercer des effets anti-cancers, traiter différents troubles gastro-intestinaux, prévenir l’apparition de risque cardiovasculaires, … Il faut bien prévoir 2 heures pour la visite, mais cela vaut vraiment le détour !

Suite de la route par le Cap Méchant, comme déjà abordé précédemment, puis je pars dans la direction de la rivière Langevin. Le temps se gâte un peu au fur et à mesure où je remonte, mais cela n’entache en rien cette route le long de la rivière.

Rivière Langevin

Rivière Langevin

A la fin du coucher du soleil, j’arrive à la plage de Grande Anse. Elle est représentative de la plage carte postale avec les cocotiers et le sable blond.

Ce tour de l’île m’a permis d’avoir un aperçu de tous les paysages et de quelques microclimats parmi les 400 présents sur le caillou ! J’ai perdu pas mal de temps dans les bouchons de chaque ville franchie (Saint Denis, Saint Benoit, les travaux après Sainte Rose, Saint Pierre, …) et peut être qu’il serait plus pertinent de faire le tour de l’île en deux jours, en prenant un gîte à mi-route. Devant rendre la voiture le lendemain, le circuit a été intensif, mais pas moins intéressant. J’ai pu m’arrêter à presque tous les endroits que je souhaitais, et la visite du jardin des parfums et des épices en a été une excellente découverte culturelle.

Le jour suivant est plus reposant avec la garde de Marie le matin et un bout d’après midi à la plage de l’Ermitage !

Suite des aventures en subaquatique à Saint Leu et à Saint Gilles.

Des bisous

Photos du tour de l’île

 

2 commentaires
  1. tu l’as appelé comment cette voiture ?? 😆

    • En 3 jours, je n’ai pris le temps de lui en chercher un !