Amed, Bali

Amed, Bali

Endroit encore moins touristique, nous nous dirigeons vers Amed. La réservation de la navette est faite, pour un départ le 15 juin à 11h.

Etonnamment, le chauffeur arrive même en avance, mais c’est sans compter les trois tours dans la ville d’Ubud pour chercher tout le monde et ne laisser aucun espace vide dans la navette ! Le trajet a pris environ 3 heures, donc nous arrivons à Amed, sur la côte Est de Bali à 15h. Déjà ?! Le chauffeur nous dépose un peu au milieu de nulle part, ce qui nous oblige à prendre un taxi pour trouver un logement. Nous avons pu trouver notre bonheur à Jemeluk, juste au sud d’Amed, où l’on se trouve à distance très raisonnable à pied pour aller faire du snorkeling, soit environ 200 mètres !

A peine arrivés, on part à la recherche d’un centre de plongée ! Ce n’est pas ce qui manque ici ; reste à trouver un qui parait sérieux et avec qui on a tous les deux un bon feeling. Il y en a vraiment pour tous les prix ! On réserve nos premières plongées pour le lendemain après-midi et le jour suivant de beau matin !

En rentrant à notre hébergement, nous avons le plaisir de voir le coucher de soleil sur la Mer de Bali, avec vue sur le Mont Agung, le Mont Abang et le Mont Batur. Belle entrée en matière pour un endroit que l’on va d’ors et déjà apprécier !

Le matin du 16 juin, nous reprenons nos fidèles destriers : les scooters ! Il y a une route qui fait le tour du Mont Seraya (1175m). Sur notre route, des rizières à perte de vue sur les flans du volcan, et de nombreuses choses à faire, malheureusement, nous n’avons pas toute la journée…

Nous nous arrêtons à Tirta Gangga, et quel bonheur ! Il ne s’agit pas d’un temple, mais d’un « palais d’eau ». Tirta signifie eau bénite et Gangga vient de la rivière sacrée en Inde. Ce palais a été construit en 1948, et les descendants de la famille royale l’ont gardé intacte et continuent d’en perpétrer les traditions. Des fontaines laissent couler des filets d’eau, des fleurs et des nénuphars disséminés un peu partout et des plans d’eau arborés de statues rendent cet endroit très relaxant, avec vue sur les rizières et les cocotiers. Un vrai régal, on en ressort tout zénifié !

La fontaine principale au Tirta Gangga

La fontaine principale au Tirta Gangga

Suite de la route et un arrêt à Amlapura, la plus grosse ville de l’Est, où des distributeurs automatiques de billets sont accessibles. C’est fou qu’une île aussi touristique que Bali n’ait pas de DAB partout, mais ca nous donne l’occasion de visiter cette ville et son marché. On a mis du temps à trouver le marché local, et il était très…local ! Je pense que seule des personnes vivant ici ou prête à avoir la listeria achètent à ce marché : des poissons « frais » en étalage à quelques mètres des pots d’échappement, des déchets plastiques et alimentaires recouvrant le sol, … sans compter l’odeur nauséabonde. Malgré tout, je trouve cette expérience très intéressante quant à notre alimentation très « stérilisée » dans les pays dit développés.

A dos de … scooter, nous trouvons la route qui nous paraît la plus belle, qui longe la côte Est de l’île. En fait, elle est pleine de trous sur toute la première partie, avec des montées et des descentes en fonction du volcan. Cela a été bien fatigant, avec des vues panoramiques hors du commun sur la fin de la boucle.

Retour à notre hébergement en milieu de journée, pour avoir un peu de temps pour se préparer à notre première plongée dans la Mer de Bali !

A suivre…

Photos à Amed à Bali

 

2 commentaires
  1. hein ? quoi ? tu n’as même pas oser goûter aux amuse-bouches sur le marché ??!! lol
    Rien ne vaut une petite chenille ou larve bien dodue au petit dej !!

  2. c’est vraiment magnifique.