Wilderness Island

Wilderness Island

Début de l’aventure le 18 octobre 2011. Rendez-vous à 7h du matin chez Jim et Kim, les hôtes sur l’île, pour partir à Wilderness Island.

J’ai rencontré Jim la veille au centre commercial d’Exmouth, j’ai donc pu lui poser quelques questions. J’ai appris que je ferai du travail du domaine de la construction et particulièrement des trous. Petite déception quand j’ai su ça, car je ne m’y attendais pas du tout, et c’est assez loin de ce qui pouvait être écrit dans le wwoof book… Mais c’est l’aventure !

Je fais la connaissance des autres wwoofers, on sera 9 sur l’île…Super, de nouvelles rencontres ! On prend le bateau vers midi ; ce qui nous fait arriver vers 13h. On vide tout ce qu’il y a sur le bateau, et prenons position de nos cabines, qui font office de chambre.

La journée du mardi ne sera donc pas travaillée ! cool ! Avant le coucher du soleil, je pars avec Matthieu, Nicolas et Laurent faire un tour pour aller visiter une partie de l’île. On trouve sur notre chemin un kangourou, plutôt vieux et craintif, mais qui sera parfait pour quelques photos durant le coucher du soleil !

Les premiers jours ne sont pas très palpitant, car Jim réalise que la construction des 7 nouvelles cabines sera plus compliquée que prévu. On fait des petits travaux, comme aller chercher du bois pour faire chauffer l’eau de la douche…

Quand on a du temps libre, comme le jeudi après midi, on part pêcher à un bon endroit de l’île.

Le travail commence plus sérieusement le vendredi, et là on creuse des trous de la taille d’un pneu de voiture, sur 1,20m de profondeur. Quand on creuse dans le sable, ca va vite, mais dès que l’on a des rochers, ce n’était pas une partie de plaisir… il n’y a pas de marteau piqueur, mais juste des pelles, des tasses, des marteaux et une barre en fer ! De quoi péter un plomb dans son trou à la Joey (dans la série Friends), mais on savait qu’une fois le travail fini, on pourrait profiter des activités de l’île !  Et comme dirait Nico, au moins en Australie, on aura fait notre trou !!

Le lundi après le travail très matinal, au lieu d’aller pêcher, avec Mat et Lorna, on part dans l’idée de faire le tour de l’île ! On s’enfonce dans une sorte de forêt de mangroves, qui devient très gadouilleuse par endroit. Après s’être perdus, on rentre vers 13h sur les rotules après avoir fini par faire demi-tour. Sur le chemin on trouve Jim et Smitho en train de ramasser des cailloux par terre pour faire le béton, et nous voilà reparti à travailler ! Et ça change pas mal des trous à creuser ! Avec Nico, en fin de journée on part faire du snorkeling, proche de l’endroit où on allait généralement pêcher.

Le mardi 25, travail habituel, quoique pas tant que ça en fait. Du passage du creusage des trous, on a franchi une étape supérieure avec le béton dans les trous. Cool, ça change un peu, et je me retrouve à nouveau à partir à la chasse aux cailloux avec Kim et Nico. Après le travail, certains partent faire du kayak, et je suis partie faire du snorkeling au même endroit que la veille avec Nico. Je tombe sur un poisson qui ressemble à un requin de plus de 2m de long avec des triangles sur le dos, et une tête en forme de triangle. Je prends un peu peur, mais quand je vois que rien ne bouge, je prends quelques clichés ! Quand je vois le poisson bouger je pars aussi, mais dans la direction inverse ! Je rentre à la maison, pour voir le livre des poissons et retrouver ce que c’était. Il s’avère que c’était une raie. Plus de frayeur que de mal mais quand même un poisson de plus de 2 mètres à 1,5m de moi ca surprend !Jim me dit qu’il n’est pas dangereux, donc je retourne à l’eau  et Mat m’accompagne cette fois. L’eau devient très trouble à cause de la marée basse, et on trouve les kayakeurs, qui nous tractent jusqu’à la plage.

Mercredi, on est envahit par les « sun flies » et les « march flies », des mouches qui adorent notre sang, donc Jim décide de ne pas nous faire travailler dans la journée, mais plutôt le soir à la tombée de la nuit. Journée libre, mais que faire ?? Rien pour commencer, juste lire et dormir : parfait ! Le « vrai » p’tit déj avec des pancakes enfilé et je suis déjà prête à aller à l’eau, pour une nouvelle session snorkeling. J’ai pu voir de nombreux poissons, et l’eau est tellement claire que ca fait vraiment plaisir ! Presque toute la journée à l’eau et il est temps d’aller travailler avec le coucher du soleil, jusqu’à ce que l’on se retrouve au chômage technique vers 21h car il n’y a plus d’eau dans le réservoir d’eau salé pour faire le béton… Le soir au dîner, Jim nous apprend que l’on part le lendemain en milieu de journée. Ca parait vraiment précipité, et c’est la douche froide pour tout le groupe. Ils ont des soucis administratifs à gérer car le second visa de Kim a été refusé…

Le jeudi 27, je prépare mon gros sac, et pars avec Nico et Mat pour aller faire une session matinale de snorkeling. Autant en profiter, c’est la dernière sur l’ile ! Malheureusement, c’est marrée basse, et l’eau est très trouble… On revoit la raie que j’avais vu l’avant-veille, mais c’est à peu près tout… Retour à la civilisation vers 13h, on part tout le groupe de wwoofer déjeuner à Exmouth. Je retourne  au backpacker où j’étais quand je suis arrivée, et les gars Mat, Nico et Laurent choisissent le même Caravan Park. Le soir, on se retrouve tous chez Jim pour prendre l’apéro, et profiter de ces derniers moments ensemble.

L’expérience a été géniale pour les rencontres. Le travail, je savais déjà le faire, que ce soit de faire des trous ou du béton, après avoir participé à la construction de la piscine à Vendeuvre, c’était un rafraichissement de ces compétences du bâtiment !! Les sessions de pêche et de snorkeling ont été un vrai régal ! Quand je connais la raison de la construction de ce site de tourisme sur Wilderness Island et les histoires de vie de Jim et de Kim, ça fait toujours continuer de penser qu’il faut profiter de chaque instant présent !

Photos de Wilderness Island