Les misères de Lucette – autre épisode

Les misères de Lucette – autre épisode

Toute l’aventure à l’autre bout du monde n’est pas un long fleuve tranquille ! et surtout en tant que propriétaire de voiture…

Et Lucette a fait des siennes sur la route entre Albany et Esperance, soit 500 km. Rien de bien grave, des prémices auraient peut être pu être détecté, mais n’étant pas mécanicienne, je fais comme je peux !

Depuis l’accident à Perth, Lucette a perdu de son éclat, certes, mais suite à la révision que j’ai faite avant de partir, tout était ok ! Donc j’ai pu prendre la route l’esprit tranquille. Sauf que le problème maintenant vient du capot de la voiture… qui se lève en roulant. Alors pas de panique, il y a la sécurité avec le petit crochet, mais quand même ce n’est pas rassurant en conduisant… Cela était arrivé peut être une fois sur la route depuis le départ, mais dans ce cas, je pensais juste que c’était mal refermé. Sur la deuxième moitié de la route entre Albany et Esperance, il fallait s’arrêter presque tous les 50 km, voire 20 à la fin…

Et la seule fois où l’on s’est arrêté pour un problème sur la voiture sans que ce soit pour le capot, c’était les clignotants qui se faisaient la malle !! Et des deux côtés à l’avant en même temps !! Sur ce coup, là le scotch a réparé temporairemet, les clignotants sont toujours en parfait fonctionnement…

Arrivé à Esperance le vendredi soir, tous les garagistes sont fermés, donc on part le lendemain matin à l’heure d’ouverture des quelques garagistes qui n’ont pas de compétition de pêche ou de mariage, pour voir si le capot peut être réparé. Et voilà chose faite en 2 temps 3 mouvements, et ce, gratuitement !

On prend donc la route pour Cape Le Grand NP plus sereinement pour aller y passer un bon week-end.

Lundi matin, on va à la casse de la ville pour voir le souci des clignotants, et lui-même nous dit que la glu refixerait le tout. Nous ne pensons pas que ce soit très pertinent, puisque pour changer une ampoule de clignotant, au cas où, il faudrait tout décoller, et donc probablement casser les fixations. Un nouveau rouleau de scotch adhésif en toutes températures fera l’affaire !

Ce même garagiste à la casse a un capot de voiture, pour remplacer celui de Lucette qui a été abîmé depuis l’accident. Paiement cash à l’arrière du garage, je sais comment ca fonctionne en Australie maintenant, et la voici requinquée pour une longue virée !

Suite des aventures de Lucette, comme des miennes dans quelques jours !

1 commentaire
  1. « Damned Lucette, or a cash in hand story »
    Il va te falloir écrire un livre au retour :-*