Kalbarri

Kalbarri

Après cette excellente expérience à Monkey Mia, il est temps de prendre à nouveau la route vers le sud, direction Kalbarri.

Avant cela, je suis le conseil d’un ranger de Monkey Mia pour aller à un bon spot de snorkeling. Comme attendu, vu que c’est lui qui m’a ajouté une route sur le plan, il n’y avait pas un chat aux alentours ! Cool, au moins les coraux seront en parfait état, sauf que… le temps que je prépare toutes mes p’tites affaires, un requin de récif pointe le bout de son aileron ! Il était tout petit, et les requins de récif ne sont pas vraiment dangereux, il aurait probablement plus peur de moi, que moi de lui, mais toute seule, au milieu de presque nul part, je n’ai pas pris de risque, et juste pris quelques photos les pieds dans l’eau !

Je reprends donc la route, et m’arrête à une aire de repos pour y passer la nuit, car je suis partie un peu tard de Monkey Mia. Les dauphins ont mis du temps à revenir manger la 3ème fois…bref ! Je passe une bonne partie de la soirée à discuter avec « Joe » (car j’ai oublié son prénom…), un australien de 14-15 ans qui a passé une année à faire le tour de l’Australie avec ses parents. Il a pu continuer sa scolarité en travaillant par correspondance et était vraiment très intéressant et culturé ! Avec sa famille, ils sont partis le jour de l’Australian Day (le 26 janvier), et doivent revenir au même endroit l’année d’après ! Ca a l’air très courant de faire cela en famille pour les australiens !

Arrivée le samedi matin à Kalbarri, et chez mon couch surfeur Trent. On fait connaissance et on part en voiture faire le tour de la ville et des choses à faire dans le coin, avec tous les bons plans qu’il connait. J’essaie ensuite de retrouver mes potes français (Mat, Nico et Laurent) qui sont en wwoofing dans une cattle station à 10km de Kalbarri. Quand je rentre, Trent me dit que l’on va surfer le lendemain ! Génial !

Dimanche matin, réveil matinal (pour un dimanche), mais pour la bonne cause, car on prend les planches, et entre temps, j’ai pu emprunter la combi de Nico. On va au spot « Lucky Bay », qui est précédée d’une magnifique dune de sable.

J’ai pu retrouver des petites sensations de surf, mais il était bien difficile de s’y remettre… Je ne suis pas très satisfaite de moi, mais ce n’est peut être que partie remise ! Au programme ensuite, nous allons faire du sandboard : du snowboard sur le sable !! Le pote de Trent a tout ce qu’il faut, et après avoir tenté de faire de snowboard debout sur la planche comme je sais le faire, je me suis vite rendue compte que la planche ne glissait pas tant que ça sur le sable… donc le plan est de trouver le pente la plus pentue possible, de s’asseoir sur la planche et d’aller le plus loin possible !

Avec du sable partout, on remonte dans les 4×4, et les gars veulent aller jouer avec les 4×4 dans les dunes ! Donc ils trouvent une pente encore plus pentue que celle du sandboarding et la descende en quad et ensuite en voiture ! On s’est bien marré aussi !! Est-ce que l’on peut imaginer la descente des dunes du Pilat en 4×4 ?!! A l’endroit où l’on était, je devais être entourée de dunes du Pilat partout !!!

On peut apercevoir sur la photo, un cadavre de voiture qui a dû essayer la même chose, mais sans succès… Retour à la voiture, pour moi en quad !

Après ces moments passés à la plage, on rentre vers 13h00 chez Loff (surnom), le pote de Trent, pour laver tout le matériel, et on passe au « backyard », c’est-à-dire l’arrière de la maison, et purée, quelle maison !! Après ces activités sportives, on continue avec un volley dans la piscine. Oui, oui, la piscine est assez grande pour y installer un filet et jouer à 6 ! Puis détente, dans le jacuzzi ! Nous sommes invités à rester pour le dîner, où bien sûr ça sera : barbecue de crevettes et écrevisses, la spécialité du coin ! La journée se clôture par une compétition de billard ! Ils m’ont dit que c’était une journée assez typique le dimanche pour eux ! J’adore !

Lundi plus tranquille, quoi que… Je pars pour Kalbarri National Park, pour une marche de 8km. A 800m du départ de la marche, il y a une fenêtre sur la nature, qui est le symbole de ce parc.

La marche est de classe 4, et pourtant sans grandes difficultés. J’ai pu croiser des chèvres, des kangourous, trouver quelques perroquets, voir un monitor d’au moins 1m de long (en tout), … C’est le bel avantage de marcher seule dans un parc national, il n’y a pas de bruits environnant faisant fuir la faune ! Une belle ballade qui commence par environ 4km de sable, puis le reste dans les rochers. Je reprends ensuite la voiture pour aller à Z-Bend et avoir un point de vue différent de Murchison River et ses gorges.

Retour en ville où je retrouve mes potes frenchies et on part faire du snorkeling à un spot précisé sur la carte. Beaucoup de vent et marée montante font que la visibilité est insuffisante. Nous avons pu quand même apercevoir des poissons que nous n’avions jamais vu avant ! De mon investissement dans un livre de poissons en Australie, il s’agissait des « stripeys » !

Mardi, et une autre marche de 8km, et cette fois, le long des côtes d’Eagle Gorge à Natural Bridge. Les gars ont leur journée, et même plus que la journée car ils ne travaillent plus à la cattle en wwoofing. On part le matin vers 9h pour tenter d’avoir moins chaud, mais cela ne semble plus possible maintenant… Cela ne m’a pas empêché d’apprécier ces superbes paysages et ces falaises.

Déjeuner, qui faisait office de « dernier repas » avec Mat, Nico et Laurent, qui prennent la route pour Perth. Je les rejoindrai d’ici 2 ou 3 semaines, s’ils ne sont pas partis vers de nouveaux horizons. Avant cela, j’ai une nouvelle expérience en wwoofing qui m’attend à partir de jeudi au Nord de Géraldton, avec des kangourous, emus, dingos, chooks (poulets), …

A très bientôt !

Bisous à tous mes lecteurs et lectrices !

Photos à Kalbarri

 

3 commentaires
  1. aH Lapin crétin de retour. Un instant, j’au cru que tu t’étais perdu dans cette vaste country 😀

  2. Salut à toi et lapin Crétin ! c’est trop génial l’épisode du jour, comment tu dois faire de beaux rêves après des journées aussi paradisiaques et exceptionnelles ! bisous

  3. Bonjour Lapin Crétin !!
    que de nouvelles découvertes et d’expériences !
    merci de nous faire découvrir ce que tu vois ! on peut ainsi en profiter à distance !!
    bisous.